Parc Natural da Arrabida

Bonjour à tous, ça fait plus d'un mois que nous n'avons plus donné de nouvelles, mais tout va bien. Depuis notre retour en France nous courrons partout et nous n'avons pas pris le temps de tenir le blog à jour. Pour nous faire pardonner voici 4 posts à suivre. Reprenons donc à début août.

Le jeudi 4 août au matin, on quitte Lisbonne après avoir posé Anne-Marie à l'aéroport. Nous empruntons le pont Vasco de Gama, long de 17km pour traverser le Tage et partir dans le sud de Lisbonne. Nous nous arrêtons à Alfarim pour faire quelques courses et on se pose près de la "Praia de Meco" : c'est un chouette endroit dans les pins et l'on est à 500 mètres de la plage. On ne vous a pas encore parler de l'application "Park4night", qui nous permet de trouver nos spots facilement. Il s'agit d'une application collaborative qui permet de répertorier les meilleurs emplacements pour passer la nuit. On peut voir si l'emplacement est payant, s'il y a des commodités (eau, toilettes, douches). C'est vraiment très pratique.

La plage

Photo du camion

A table

On a rencontré un couple de français avec un petit garçon de 3 ans, ils revenaient du Maroc, en fait ça fait 10 ans qu'ils ont quittés la France et qu'ils partent dans différents pays, elle, est institutrice et lui cuisinier, ils arrivent donc à se trouver des missions assez longues afin de vivre au mieux. Ils sont allés au Canada, en Australie, au Maroc, l'Amérique du Sud, la différence c'est que dans chaque pays, ils se posaient plusieurs mois dans un appartement. Voilà peut-être ce qu'il nous attend... on en est déjà à 8 mois, le temps passe vite.

Pour la première fois du séjour, on décide de se faire un resto, on y est déjà aller avec Arthur et Lucie et aussi Anne-marie, mais jamais tous les deux. En fait les endroits où l'on se pose sont tellement beaux que ça vaut largement un resto... attention, on deviendrait presque associable, on trouvait que les gens parlaient fort et s'agitaient beaucoup trop, mais bon on a quand même très bien mangé... même trop!!!

AnneSo au resto

Lundi, on repasse par Alfarim pour faire des courses... on hallucine à chaque fois du prix des aliments, on peut manger 4 jours pour 50 euros tout compris pour 2 !!!

On part explorer les alentours pour trouver un nouveau spot, à juste quelques centaines de mètres de l'ancien, on a d'ailleurs accès à la même plage. On change de décor : ici, on se croirait en pleine savane, il ne manque plus que les zèbres et les lions !!! En journée beaucoup de gens viennent se garer pour aller à la plage mais le soir on est seul au monde.
Un soir, on s'est calé sur un drap par terre pour regarder les étoiles filantes, le ciel aura été notre meilleur film de ses deux mois.

Vendredi 12 août, nous quittons la "praia de Meco", où nous sommes restés 9 jours, c'est la première fois depuis le début du trip que nous nous posons aussi longtemps à un même endroit. Ce soir on dort sur un petit chemin de terre, à Aldeia Nova. Nous croisons seulement 2 pêcheurs à 22h et que l'on a vu revenir le lendemain à 11h avec des sceaux remplis. Il fait déjà bien chaud, et nous partons à la recherche d'une crique pour se poser la journée. L'arrivée jusqu'à la crique fut un peu épique, le chemin était très pentu et à l'arrivée c'était à la limite de l'escalade... AnneSo n'a pas vraiment apprécié mais ça valait le détour. Bon le nom de la crique est : "Praia di inferno", elle porte très bien son nom! L'eau est turquoise et il y a seulement quelques personnes qui eux sont arrivés en bateau... meilleur choix !!!

Photo de la plage

Double récompense, à peine 10 minutes après que nous soyons arrivés, on a vu une vingtaine de dauphins au large !!! Nous avons pas fait grand-chose de la journée : baignade, bronzette, lecture, pique-nique, baignade, bronzette!!! Quel bonheur.

Les serviettes

AnneSo qui fait la sièste

Le soir avant de rejoindre la côte de Sesimbra, on fait un détour par le "Farol Cabo de Espichel".

Nous partons ensuite en quête d'un endroit pour passer la nuit, mais c'est pas facile ce soir, sur la côte de Portinho de Arrabida, il y a très peu de place pour se garer, on finit sous les pins, près d'une route, l'endroit n'est pas très clean, mais en 10 min Simon munit d'un sac poubelle ramasse tout.

Le dimanche matin, on fait un stop à la plage de Portinho de Arrabida, deux jeunes nous avait dit que c'était sublime alors on va testé... il y a des voitures garés dans les deux sens le long de la route, c'est très difficile d'accès et la plage est bondée... pas la même qu'hier. On y reste qu'une petite heure...

Aujourd'hui nous commençons à remonter vers le nord car demain comme c'est jour férié on rejoint Romain et son copain pour passer la journée ensemble. On refait un arrêt à Lisbonne, mais cette fois de l'autre côté du Tage, on va voir le Cristo Rei. Pour la petite histoire : La statue du Christ, qui existe déjà en 1934 à Rio de Janeiro, donne l'idée au patriarche de Lisbonne, D. Manuel Gonçalves Cerejeira, de construire un monument d'aspect similaire dans sa ville, qui fut édifié à la suite d'un vœu de du patriarche, réuni à Fátima le 20 avril 1940, demandant à Dieu d'épargner le pays de la Seconde Guerre mondiale..

Le midi, nous trouvons un endroit de rêve, en bord du Tage avec la vue sur Lisbonne.

Au programme de lundi : On retrouve Romain et Cédric pour la visite des grottes de Mira da Aire le matin : c'est le plus grand réseau de grottes d'Europe qui s'étend sur 10 000 mètres mais ne sont visitées que sur 600 mètres. On est descendu jusqu'à 230 mètres de profondeur.

L'après-midi nous faisons une halte à la plage et nous décidons de dormir au camping où logent romain et cédric,comme çà on peut finir la journée avec eux.

Le lendemain c'est grande lessive, histoire de continuer le trip avec des affaires toutes propres. On passe nos derniers jours au Portugal, car le week-end du 19-20 août on doit être à Madrid pour les 30 ans surprise de Thibault. Le Portugal se termine sur une belle note : on visite à la pause déjeuner la belle ville de Trancoso qui est encerclée de murailles de granit. Elle renferme un château médiéval, datant de 1160.

Au boulot

Dernier petit resto

AnneSo et Simon

Read more posts by this author.